© Cavill Avenue.

Les australiens tirent des feux d’artifice dès qu’ils en ont l’occasion, avec une préférence pour ceux du Nouvel An

Premiere etape

aller a surfers

L’an dernier, on avait juste fait le feu d’artifice de 8 heures du soir, appelé le feu d’artifice des enfants. Ambiance familiale, plaids sur la plage, paniers de pic-nic. On était venus en voiture, on s’est garés à 200 mètre au Bruce Bishop Car Park environ 15 minutes avant le début du feu d’artifice. Easy.

Cette année, mon ado travaillait jusqu’à 8:30, donc pas de feu d’artifice des enfants. On a décidé de passer à la vitesse supérieure et d’aller assister aux feux d’artifice des grands, à minuit. L’Australie nous enhardit, c’est fou.

Renseignements pris, ce n’était pas une bonne idée de venir en voiture à la dernière minutes. On a donc opté pour le tram, la G:Link entre Helensvale (terminus) et Cavill Avenue. 30 minutes, avec un tram toutes les 7 minutes et gratuit en plus entre 8:00 du soir et 5:00 du matin.

Too Easy.

© Surfers Paradise Beach.

 » Une ambiance festive et bon enfant. »

deuxieme etape

sur la plage

La plage n’est pas encore noire de monde, parce que, échaudées par l’expérience de Sydney, nous sommes arrivées avec deux heures d’avance. On a pu s’asseoir facilement sur le sable face à la barge.
La plage s’est remplie peu à peu. La prochaine fois, on saura qu’on peut se contenter d’arriver vers 11 heures, à moins d’être un groupe trop important. A trois, ca aurait été too easy.

Pendant toute l’attente, nous avons eu du son et des lumières – mais, on s’est quand même ennuyées pendant deux heures.

L’ambiance est doucement montée. Contrairement aux feux d’artifices de 8:00 ou 9:00, l’ambiance est très « backpackers ». Un gros groupe de sud-américains s’est collé devant nos pieds, sans savoir probablement qu’il est interdit de fumer sur la plage.

Pour autant, l’ambiance est calme et bon enfant. Pas d’agressivité, pas de tension, seulement des gens qui viennent s’amuser.

Easy.

l’Attente en video

Des lumières, du sons, une ambiance festive.

© La plage de Surfers.

 » Une ambiance festive et bon enfant. »

troisieme etape

le feu d’artifice

Je ne vais pas te mentir : ce que j’ai préféré, ce sont les 15 secondes avant le feu d’artifice, quand tout le monde compte à rebours.
On avait tous fini par se mettre debout.

La plage s’était vraiment remplie au cours de la dernière demi-heure. Impossible de savoir combien de personnes étaient là. Vraiment beaucoup.

L’ambiance est doucement montée. Contrairement aux feux d’artifices de 8:00 ou 9:00, l’ambiance est très « backpackers ». Un gros groupe de sud-américains s’est collé devant nos pieds, sans savoir probablement qu’il est interdit de fumer sur la plage.

Pour autant, l’ambiance est calme et bon enfant. Pas d’agressivité, pas de tension, seulement des gens qui viennent s’amuser.

Le feu d’artifice dure une grosse dizaine de minutes. Ca crie, ça chante, ça fait des oh et des ah

en vidéo

Le décompte, puis le feu d’artifice sur la plage. Ca chante, ça crie, ça lève les bras et ça laisse son ballon trainer 😀

Le plus pénible :

quatrieme etape

rentrer

C’est évidemment l’étape la plus pénible. Tout le monde part en même temps. On est serrés, on avance trèèès lentement et il nous a bien fallu vingt minutes pour remonter Cavill Avenue. Arrivées à l’arrêt de tram, c’est le bouchon.

Comme on est en Australie, c’est plutôt bien organisé. Loin de la cohue, le monde est canalisé en file qui remplit les trams au fur et à mesure de leur arrivée.

Evidemment, il y a toujours quelques étrangers qui cherchent à resquiller et ne jouent pas le jeu, mais dans l’ensemble, comme toujours en Australie, ça fonctionne.

Le retour est joyeux, paisible à part un crétin un peu aviné qui a fait une remarque bizarre sur des photos qu’on aurait prises. Mais impossible de se sentir menacées, entre les hommes dans la rame, le personnel à l’arrivée et 3 policiers dans la station.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>