des nouvelles lunettes ?


Après deux ans et demi en Australie, j’ai enfin sauté le pas : je suis allée chez l’ophtalmo ! J’avais réussi à biaiser la première année en profitant d’un retour en France pour aller voir mon médecin habituel, mais il est dans le sud et je n’y vais plus. 
Les lunettes et moi, c’est une longue histoire. J’en porte depuis mes douze ans, autant dire presque toute ma vie et même si j’ai eu une parenthèse lentilles, les ophtalmos me connaissaient presque aussi bien que mes gynécos et surement moins bien que le généraliste. 

Grâce au merveilleux système de santé à la française, je changeais de lunettes quasiment tous les deux ans et comme ma vue n’avait pas bougé depuis des lustres, j’avais emporté plusieurs bonnes paires avec moi.

Il a tout de même fallu que je finisse par me faire une raison  : les verres de mes lunettes étaient franchement rayés, j’avais mal à la tête de plus en plus fréquemment et je devais enlever mes lunettes pour enfiler une aiguille. 

C’est parti pour un nouvel épisode de « Vis ma vie d’expatrié ».

01

Prendre rendez-vous

En France, pour prendre rendez-vous, c’était trois mois à l’avance et encore, parce que je connaissais l’ophtalmo qui avait été mon voisin. Sinon, c’était 5 mois.

En Australie, ça m’a pris 1 heure 30 et encore, parce que j’ai chipoté. Ca aurait pu être plus court.

Une heure contre six mois – c’est pas mal, non ?

J’ai pris rendez-vous directement au magasin – et oui, on ne va pas chez un médecin spécialiste des yeux pour se faire prescrire des lunettes, mais chez un optométriste, qui travaille généralement en boutique d’optique. 

J’aurais aussi bien pu prendre rendez-vous en ligne et même réserver ma paire de lunettes.

02

La consultation

J’ai attendu environ 2 minutes trente avant qu’on vienne me faire passer un prétest, puis j’ai encore attendu 2 minutes 30 avant de voir l’optométrist. 

L’optométrist avait environ mon âge (25 ans) mais depuis moins longtemps que moi. Il a rigolé lorsque je lui ai expliqué mes problèmes en me disant que c’était sans doute de la presbytie et que c’était parfaitement normal compte tenu de mon âge.

J’ai passé tous les tests que je passais en France, répondu à une tonne habituelle de question et lu les lettres en anglais. Et en prime, j’ai eu une photo du fond de mes yeux. Tout va très bien il parait.

Tout ça ne m’a rien coûté, c’est pris en charge par le système de santé des nationaux et résidents permanents, Medicare.

03

LA SELECTION DES MONTURES ET LES TARIFS

Je ne suis pas forcément super bien tombée pour la sélection des lunettes. Mon « conseiller » était plus intéressé par son téléphone qu’il consultait en douce et s’en fichait bien de savoir si ça m’allait ou pas. Tout ce qui lui importait était de savoir s’il allait pouvoir mettre des verres antimyopie + progressifs à trois zones sur les montures que j’essayais. Comme tu ne le sais pas, je suis myope comme une taupe, donc je ne vois pas grand chose quand j’essaye des lunettes. Heureusement, il y avait une espèce de mini-caméra grossissante qui m’a bien assistée. 

Pour une paire de lunettes, l’autre paire solaire est offerte. J’ai donc choisi deux montures pour $209 soit 140 € au taux actuel. Pour mes verres compliqués (forte myopie + progressifs), j’en ai eu pour $ 220 par verre, soit 440 au total (294 €). Ce qui a vraiment douillé, c’est l’affinage et l’antireflet et là il n’y a plus de cadeau : $90 par verre commandé, donc $360 au total (240€) mais c’est indispensable pour ne pas avoir des culs de bouteille. Au total, mes deux belles paires de lunettes de vraiment bonne qualité (depuis le temps, tu penses que j’ai appris à repérer le plastic moche et le métal qui se tord) m’auront coûté $1009 soit 675 € soit 336 € par paire, ce qui est à mon avis un bon deal.

L’inconvénient, c’est que je n’ai pas de mutuelle pour me les prendre en charge, mais ça, c’est mon choix 🙂

J’ai attendu environ 5 jours avant qu’on me rappelle pour venir les chercher. L’optométrist était là et m’a redit qu’il fallait compter un bon mois pour m’adapter et que si ça n’allait pas, je revenais et ils me changeaient les verres – gratuitement.

En vrai, il m’a fallu deux jours et maintenant

04

J’ai des nouveaux yeux !